LES ENVAHISSEURS INVISIBLES : ARACHNOMANIA
             Zoologie - Biologie - Vie Animale	 	52min	  FRANCE



Depuis toujours associée au noir, à la mort, au démoniaque, l'araignée figure parmi les créatures les plus détestées du monde animal. La répulsion qu'elle inspire peut aller jusqu'à la phobie chez certains individus. L'aspect sombre, velu, la rapidité et le côté imprévisible du déplacement de la bête sont les éléments qui reviennent le plus souvent pour exprimer cette répulsion. Jugement bien hâtif, irrationnel et injuste car sur les 35 000 espèces répertoriées , seule une centaine peut provoquer des réactions chez l'homme et une dizaine sont réellement dangereuses. Pourtant notre vision de l'araignée est toujours imprégnée de dégoût ou de crainte. Ainsi le fil de l'araignée n'est pas pour nous une invention géniale mais quelque chose de collant dont le contact nous fait souvent bondir . N'entendant rien et ne voyant quasiment rien, le fait de filer sa toile est pourtant le seul moyen pour l'araignée de communiquer avec son environnement. Ce qu'on sait moins, c'est pourquoi le fil de l'araignée est 5 fois plus résistant que l'acier . L'araignée se jette du haut de sa toile pour fabriquer son fil, les protéines de soie étant fabriquées par des glandes situées à l'arrière de son abdomen. Cette chute, qui assure une vitesse constante lors du " tissage " explique cette étonnante solidité. Certains chercheurs imaginent même des manipulations génétiques visant à transférer à des moutons ou à des chèvres des gènes d'araignée pour obtenir des variétés de laine ultra-résistantes!. Autre préjugé : l'araignée est une créature solitaire et agressive. Faux ; Il existe une quinzaine d'espèces sociales qui tissent leur toile en commun. C'est le cas de l'Anelosimus Eximius, répandue dans une grande partie de l'Amérique du Sud. Ces araignées construisent un immense ensemble de toiles qui dépasse souvent les 100m3 et peut atteindre des records de plus de 1000 m3. Même si nous ne sommes pas encore prêts à faire des araignées, des animaux de compagnie, sauf pour quelques rares passionnés, il est temps de rendre justice à ces créatures mal-aimées en explorant plus en détails leur univers. La pharmacopée Chinoise a découvert depuis bien longtemps les propriétés thérapeutiques de la soie et du venin d'araignée. Certains écrits de la Dynastie des Ming mentionnent déjà leurs bienfaits. Aujourd'hui des entreprises Chinoises développent des produits (sirops, poudres, pilules) à base de soie ou de venin d'araignées, qui se révèlent très efficaces notamment dans le traitement de troubles nerveux ou circulatoires, des inflammations ou des insomnies. Alors la prochaine fois, quand vous croiserez un araignée, peut être lui laisserez-vous la vie sauve .


3424 nous contacter

© MIF-SCIENCES - Tous droits réservés - Renseignements sur demande