COUPEZ LE SON ! LE CHARISME POLITIQUE
             Communication - Société - Ethologie	 	90min	  FRANCE


Mimiques spontanées ou savamment étudiées, gestuelle cohérente ou désordonnée, posture de défi ou de réceptivité, autant de petits signes qui en disent longs sur nos leaders politiques, et déterminent nos réactions d'adhésion ou de rejet. On sait depuis longtemps que l'impact d'un discours ne tient que pour une infime proportion à sa signification ; 7% d'après les travaux du Pr A.Mehrabian qui dès les années 60 conduisit des études à ce sujet. En revanche, la communication non verbale interviendrait pour 93% dans l'efficacité d'un discours : 55% pour les expressions faciales, et 38% pour des éléments paralinguistiques (voix, intonations, gestuelles, posture etc…). Dans nos sociétés ou leur image est hyper-exposée - unes de magazines, journaux télévisés, affiches électorales - les hommes politiques ont vite compris qu'un franc sourire, une attitude confiante et détendue, valaient mieux qu'un beau discours. Les mimiques faciales et la gestuelle feraient donc la différence. C'est ce que démontrent depuis les années 80 certains éthologues, dont le Pr René Zayan. Ces mimiques, d'origine primatologique, sollicitent toujours les mêmes muscles faciaux, et peuvent être classées en trois grandes catégories : H (Happiness) associées à des émotions de joie, A (Anger) associées à des émotions de colère, F (Fear), sont le support d'émotions de peur. De là à affirmer que pour être un homme politique crédible, il faut avant tout être un singe convaincant, il n'y a qu'un pas.


3327 nous contacter

© MIF-SCIENCES - Tous droits réservés - Renseignements sur demande